Le Rocamadour : AOP crémeux

Le Rocamadour : AOP crémeux

Parmi mes fromages préférés, on trouve le fromage de chèvre, et parmi les fromages de chèvre, le Rocamadour a une place toute particulière. C’est un fromage qui mixe à la fois le côté crémeux que j’adore, et un goût de chèvre bien présent, sans pour autant être trop fort – ce qui n’est pas courant dans les fromages de chèvre.

rocamadour

Pour celles/ceux qui ne le connaîtraient pas, le Rocamadour est un petit fromage rond, fabriqué dans le Sud-Ouest de la France aux Causses du Quercy. Il y a quelques siècles, on utilisait ces fromages comme valeur d’impôt (!!), et c’est depuis 1996 un produit AOP : d’appellation d’origine protégée, qui garantit la qualité du produit.

Comme la plupart des fromages, j’aime déguster le Rocamadour avec du (bon) pain, on peut cependant aussi imaginer d’autres manières de le savourer, la première des règles étant de le sortir du frigo au moins 1 heure avant la dégustation pour que son goût soit le plus riche possible. Je vous propose ici une recette un peu originale pour intégrer le Rocamadour à une entrée, et faire une présentation un peu plus travaillée.

L’idée est simplement de mettre le Rocamadour en « verrines » et de l’associer avec d’autres ingrédients pour faire ressortir son goût et sa texture. J’ai choisi de mélanger le fromage avec des tomates séchées, des pignons et des croûtons, le tout arrosé d’un filet d’huile d’olive.

Pour faire les croûtons, coupez du pain (sec ou non) en petits morceaux, puis passez-les rapidement au four. Faites les ensuite revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive – attention à ce qu’ils ne brûlent pas. Coupez ensuite le fromage et les tomates séchées en petits dés, et mélangez le tout dans des verrines ou des pots de confiture recyclés.

verrine-rocamadour

On peut aussi remplacer les pignons par des noisettes – qui relèveront le léger goût de noisette du Rocamadour, ou ajouter du basilic ciselé. Avec ce type de fromage, on peut boire du vin blanc sec, ou bien un Cahors, du même terroir.

Et vous, comment aimez vous déguster votre fromage de chèvre ?

 

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sandwich Végé : Avocat & Pousses de Radis

sandwich-vegetarien-avocat-pousses-radis-04

Ingrédients

  • Pain ciabatta
  • Tomates séchées
  • Avocat
  • Pousses de radis
  • Salade Romaine
  • Pesto, mayonnaise

Recette Express

  • Couper le pain et passer les tranches 3 min sous le grill
  • Etaler de la mayonnaise sur la tranche du bas, du pesto sur l'autre
  • Déposer l'avocat en tranches, les tomates séchées découpées, les pousses et la salade

En ce moment, je mange souvent « sur le pouce ». Comme je travaille chez moi, j’ai tendance à grignoter à côté de mon ordinateur, ou devant une série / un film le soir, et à ce rythme, on a vite fait tendance à manger n’importe quoi qui soit rapide à préparer et qui nécessite peu de vaisselle, par flemme ! Avec l’hiver, j’ai encore plus besoin de vitamines, et l’arrivée du printemps me donne envie de manger du vert.

J’ai « créé » ce sandwich un jour d’inspiration – j’adore les avocats, et le croquant des pousses de radis que je mélange souvent en salade, je me suis dit « pourquoi ne pas en faire un sandwiche ? ». J’ai ajouté des tomates séchées pour relever légèrement le goût, et de la salade Romaine pour encore plus de croquant. Plus simple à manger qu’une salade, et tout aussi bon !

Pour deux sandwichs, il vous faut: du pain ciabatta (frais si possible), un demi avocat, quelques tomates séchées, des feuilles de salade (j’ai pris de la romaine pour son craquant), des pousses germées (j’adore le radis mais on peut varier avec des pousses de moutarde, luzerne, ou autres mélanges), de la mayonnaise, et du pesto.

Coupez le pain à la taille de sandwiche désirée, puis en deux. Passez les tranches au grill pendant 3 minutes, pour redonner son croustillant au pain.

Sur une tranche, mettez de la mayonnaise, et sur l’autre, du pesto.

Coupez les tomates séchées en petits morceaux, et l’avocat en « tranches ».

Sur le pain, déposez d’abord l’avocat, puis les morceaux de tomates séchées, les pousses, et enfin la salade.

Rajoutez la tranche du dessus et voilà ! Un délicieux sandwich végétarien, croquant et frais pour votre lunch :)

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Muffins Croustillants à la Pomme (et Bleuets)

Muffins Croustillants à la Pomme (et Bleuets)

Ingrédients

  • 210g de beurre mou
  • 120g de sucre cassonade
  • 330g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 2 oeufs
  • 1/2 tasse de flocons d'avoine
  • 2 à 3 pommes
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • 1 c à c d'arôme de vanille

Recette Express

  • Eplucher, couper et faire revenir les pommes dans une poële avec un peu de beurre, de sucre et de cannelle
  • Dans un bol, préparer la "garniture": mélanger les flocons d'avoine, le sucre, la farine et le beurre fondu. Ajouter une partie des pommes
  • Préparer la pâte: mélanger le beurre mou, le sucre, les oeufs, la farine, la levure et l'extrait de vanille
  • Ajouter lee reste des pommes dans la pâte
  • Répartir dans des moules à muffins, et ajouter la garniture sur chaque muffin
  • Mettre au four à 180°C pendant 20 à 35 min

Après trois semaines à Montréal, je n’avais toujours pas pâtissé. Non pas que j’ai manqué de temps, mais c’est toujours un peu long d’apprivoiser une nouvelle cuisine. Et comme j’ai récupéré mes chers moules à muffins, c’était donc l’occasion de tester ce four vintage et de me mettre enfin aux fourneaux !

Cette recette de muffins croustillants aux pommes est directement inspirée de celle de Ricardo (qui semble-t-il est le Cyril Lignac Québécois), que j’ai trouvé en cherchant tout simplement « muffins aux pommes » sur Google.ca. C’était l’occasion d’utiliser ces pommes qui trainaient depuis des semaines, et aussi de tester les unités de mesures locales. Car au Canada, on ne parle pas en grammes ou en litres mais en « cup » (on mesure aussi les appartements en pieds carrés et les dimensions en pouces) (sauf pour la route où on roule en km/h) (c’est très logique…)(bref).

Armée de ma « cup » et d’un doseur en grammes rapporté de France, j’ai donc tenté de « traduire » pour vous cette recette en unités françaises, en espérant que mes calculs ne soient pas trop mauvais ! Je dois avouer que je ne suis pas trop à l’aise avec ces quantités, et que j’ai hâte de récupérer ma balance à affichage digital !

Ceci dit, le résultat était vraiment bon: moelleux et croustillants, tel qu’annonçait la recette ! Et le peu de cannelle que j’ai mis se sentait à peine, juste ce qu’il faut pour relever le goût des pommes. Résultat approuvé par ma coloc en tout cas :)

La recette est un peu longue, mais honnêtement ça vaut le coup de s’y attaquer !

Pour 10 à 12 muffins, il vous faut :

Pour la garniture: 1/2 tasse de flocons d’avoine (prenez une tasse à thé basique), 20g de cassonade, 30g de farine, 100g de beurre fondu

Pour la pâte: 110g de beurre mou, 100g de sucre (cassonade), 300g de farine, 2 oeufs, 1/2 sachet de levure, 1 c à café d’arôme de vanille, 120mL de lait (soja pour moi)

Plus 3 à 4 pommes, une pincée de cannelle et si vous le souhaitez, des myrtilles (ou bleuets comme on les appelle ici).

Préchauffez votre four à 180°C.

Commencez par éplucher et couper toutes les pommes en petits dés. Dans une poêle, faites revenir rapidement les pommes avec un morceau de beurre, un peu de cassonade, et une pincée de cannelle (si vous aimez ça ;)).

Dans un bol, préparez la « garniture »: mélangez les flocons d’avoine, le sucre, la farine et le beurre fondu.

Dans un grand saladier, on attaque la pâte. A l’aide d’un fouet, mélangez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les oeufs et l’extrait de vanille, et mélangez à nouveau.

Ajoutez la farine et la levure, et mélangez avec une maryse/spatule en ajoutant au fur et à mesure le lait.

Dans la pâte, ajoutez les pommes (environ 2/3) et mélangez les. Vous pouvez aussi ajouter les myrtilles à ce moment.

Répartissez la pâte dans les moules à muffins. Sur chaque muffin, déposez quelques morceaux de pommes, puis la « garniture » de flocons d’avoine (on met les doigts, c’est plus simple !).

Mettez à cuire 20 à 35 min à 180°C (vérifiez la cuisson à l’aide d’un cure dent, celui ci doit ressortir propre).

Lorsque vos muffins sont cuits, démoulez les avec précaution et laissez les refroidir un peu avant de les manger.

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Salade endives, pommes, kiri et pignons de pins

salade-endives-pommes-kiri-pignon-10

Ingrédients

  • 1 endive / pers.
  • 1/2 pomme Golden / pers.
  • 1 ou 2 kiri / pers.
  • pignons de pin
  • huile d'olive
  • ciboulette
  • fleur de sel

Recette Express

  • couper les endives
  • ajouter les pommes coupées en fines tranches
  • ajouter les kiri en morceaux et les pignons de pin
  • assaisonner avec de l'huile d'olive, de la ciboulette et de la fleur de sel

Je vous parlais récemment des petits livres de recettes des éditions Marabout, consacrés à chaque fois à un aliment. L’un de mes préférés est sans conteste celui consacré au kiri, qui m’a donné envie d’en rajouter un peu partout dans mes différents plats, et pour le coup, y ajouter un supplément vraiment sympa.

Une fois n’est pas coutume, je vais donc vous parler d’une recette super facile, une petite salade qui sera une entrée parfaite ou encore un accompagnement. Bizarrement, autant je ne suis vraiment pas très fan des endives cuites, autant j’aime beaucoup en manger crues, en salade.

Pour cette recette, commencez par découper une endive par personne. Pour cela, le plus simple c’est de la couper une fois dans le sens de la longueur, puis une deuxième fois, avant de faire des petites tranches. Faites de même avec les pommes Golden, sachant qu’une demie pomme par personne est largement suffisant. Placez le tout dans un saladier, et ajoutez-y le reste des ingrédients, la ciboulette, les pignons de pin et bien sûr, les kiris coupez en petits morceaux.

Au niveau de l’assaisonnement, la simplicité a parfois du bon, et c’est ce que je recommande ici. Huile d’olive et fleur de sel, rien de plus, rien de moins. Et je vous assure que vous allez vous régaler. D’ailleurs, c’est ce que j’ai encore mangé ce soir ;)

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mousse au chocolat noir et carambar

Mousse au chocolat noir et carambar

Ingrédients

  • 200g de chocolat noir (Nestlé Dessert)
  • 8 carambars
  • 4 oeufs

Recette Express

  • Faire fondre le chocolat et les carambars
  • Ajouter les jaunes d'oeufs
  • Monter les blancs en neige
  • Incorporer les blancs dans le chocolat
  • Mettre le tout au frigo

Depuis quelques temps, je prends de plus en plus de plaisir à lire des petits livres de recettes basés sur un seul ingrédient. Le dernier en date est celui consacré au carambar dont la première recette que je voulais tester était bien évidemment la mousse au chocolat et carambar. Bien évidemment, comme à chaque fois que je trouve une recette sympa, je la lis et je referme le bouquin pour essayer d’en faire une version plus… instinctive ;)

Cette recette est très similaire de la toute première recette que nous avons publiée sur ce blog il y a un peu plus de deux ans, à savoir la mousse au chocolat noir. Pour la réaliser, il n’y a pas besoin de grand chose. Une tablette de Nestlé Dessert, 8 carambars et 4 oeufs.

Pour commencer, casser la tablette de chocolat en petits morceaux, avant de le faire fondre au bain-marie, avec les carambars. Sur les photos, j’ai laissé les carambars entiers, mais pour gagner un peu de temps, vous pouvez très bien les couper en petits morceaux. Par contre, ne laissez pas les carambars fondre totalement, cela permettra d’avoir des petits morceaux à la fin ;)

Pendant que le chocolat fond, clarifiez les oeufs et montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Mélangez ensuite les jaunes d’oeufs avec le chocolat, avant d’intégrer progressivement les blancs. Une fois la préparation homogène, il suffit de la verser dans un/des récipients adaptés, un grand plat ou des verrines. Placez le tout au réfrigérateur pendant 1 heure au minimum, 24 heures dans l’idéal, et à la première cuillère, retour en enfance garanti ! (Oui, j’avais pas mangé de Carambar depuis pas mal de temps… ;)

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fusilli Crème d’Avocat & Tomate

Fusilli Crème d’Avocat & Tomate

Ingrédients

  • Pâtes (fusilli, ...)
  • 1 Avocat mûr
  • Jus d'un citron
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c à s de crème de soja
  • Tomate, noix, parmesan...

Recette Express

  • Faire cuire les pâtes
  • Dans un bol mélanger l'avocat, l'ail en morceaux, le jus du citron et la crème de soja
  • Assaisonner selon le goût
  • Mélanger les pâtes à la crème
  • Ajouter la tomate, noix, ...

Des pâtes avec de l’avocat ? Quelle drôle d’idée ! C’est pourtant une recette « confort food » comme je les aime: simple, rapide, et vitaminée, idéale pour survivre aux longues journées d’hiver et faire le plein de bonnes choses; et qui plus est totalement vegan.

Depuis quelques temps, j’ai en effet redécouvert l’avocat, ce drôle de fruit (oui oui) qui nous vient du Mexique. J’avais l’habitude de faire des guacamole, mais c’est vrai que l’avocat s’associe avec un tas de choses, et se mange aussi bien en salade qu’en sandwiche. J’étais tombée il y a quelques mois sur cette recette de « Creamy Avocado Pasta » sur un blog américain, que je n’avais toujours pas testée. Un soir alors qu’il ne restait plus qu’un avocat un peu trop mûr et que j’avais la flemme de cuisiner quelque chose de compliqué, j’ai décidé de tenter le coup… pour un résultat au top ! Une sauce crémeuse et légèrement citronnée, sur laquelle j’ai ajouté une petite tomate fraîche coupée en morceaux. Miam !

Jus de citron, avocat, tomate: le plein de vitamines pour un plat qui sera aussi bon en été qu’en hiver, que demander de plus ?

Pour 2 personnes, il vous faut: des pâtes (j’ai pris des Fusilli mais on peut tenter avec des tagliatelles, ou autre), un avocat mûr, un citron, 2c à soupe de crème de soja, de l’ail, une tomate (pas obligatoire, surtout en hiver on en trouve peu), sel, poivre.

Mettez l’eau à bouillir et les pâtes à cuire.

Dans un bol, coupez l’avocat en morceaux. Pressez le citron, et coupez l’ail en petits morceaux. Mélangez le tout en écrasant bien l’avocat. Ajoutez la crème de soja. Salez et poivrez à votre goût. On peut aussi ajouter un peu de paprika, de piment d’espelette, de basilic ou de coriandre.

Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez les puis versez la « sauce » avec les pâtes dans la casseroles pour mélanger le tout.

Servez bien chaud, avec un peu de parmesan, des tomates fraiches ou séchées, et pourquoi pas quelques noix de cajou ou cacahuètes (non salées) pour un peu de croquant et encore plus de vitamines ?

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrez le carnet de blogueurs Recettes d’Hiver de RueDuCommerce

Découvrez le carnet de blogueurs Recettes d’Hiver de RueDuCommerce

Il y a presque un an maintenant, nous avons été contacté par RueDuCommerce qui nous proposait de collaborer à la rédaction d’un carnet de blogueurs intitulé « Recettes d’hiver ». Comme son nom l’indique, l’objectif de ce livre numérique était de partager plusieurs recettes de saison, si possible un peu originales ;)

A l’époque, Tony et Bree habitaient encore sous le même toit (et sur le même continent), et il était assez facile de se mettre d’accord sur la recette à mettre en avant. On a donc choisi une spécialité gourmande / croquante (spéciale dédicace à toi Cyril ;-), à savoir le Crumble Saumon Courgettes aux corn-flakes !

Vous trouverez donc notre recette aux pages 14 et 15 de l’ebook, et vous pouvez visualiser ou télécharger le Carnet de Blogueurs en cliquant sur l’image ci-dessous :

Bonne lecture !

PS : et bien sûr, félicitations à tous nos collègues qui ont également publié des recettes dans le livre, à savoir Coconut, Piment Oiseau, Chocoladdict, The Wandering Girl, Commoncook, Le Tablier de Christelle, A Taste of My Life, 100% vegetal, Petits Repas Entre Amis et Ma P’tite Campagne !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cannelés bordelais à la vanille et au rhum

Cannelés bordelais à la vanille et au rhum

Ingrédients

  • 50cl de lait
  • 250g de sucre en poudre
  • 100g de farine
  • 50g de beurre
  • rhum
  • 1 gousse de vanille
  • 4 oeufs (2 complets + 2 jaunes)
  • 1 pincée de sel

Recette Express

  • Faire bouillir le lait avec le beurre
  • Ajouter les grains de vanille issu des gousses
  • Mélanger la farine et le sucre
  • Ajouter 2 œufs entier et 2 jaunes d’œuf et mélanger
  • Ajouter progressivement le lait bouillant et mélanger jusqu'à obtention d'une pâte bien fluide
  • Ajouter le rhum
  • Placer au réfrigérateur pendant une heure
  • Beurrer les moules et remplir de pâte
  • Placer au four 7 minutes à 250° puis 40 à 50 minutes à 180°

Comme vous le savez, je suis Bordelais depuis quelques mois maintenant, je ne pouvais donc pas passer à côté de la recette des cannelés Bordelais, véritable institution de la région. J’en avais déjà fait il y a quelques années en arrière, mais je n’avais pas trop répété l’expérience par manque de four convenable.  J’ai donc sauté sur l’occasion en arrivant ici !

A noter que la pâte est hyper simple à faire, mais que tout se joue au moment de la cuisson. Et là, je vais donc vous donner ce qui marche avec mon four, mais ce sera vraiment à vous de tester de votre côté, jusqu’à trouver la cuisson parfaite !

Voici une recette pour une cinquantaine de petits cannelés, ou 16 grands. Commencez par faire bouillir le lait avec 50 grammes de beurre. Coupez la gousse de vanille dans le sens de la longueur, et utilisez le dos du couteau pour récupérer les grains de vanille que vous ajouterez dans le lait avec les morceaux de gousse. Dans le même temps, mélangez 250 grammes de sucre avec 100 grammes de farine. Ajoutez-y ensuite deux œufs entiers et deux jaunes d’œufs et mélanger énergiquement de façon à obtenir une pâte la plus lisse possible.

Ajoutez ensuite progressivement le lait bouillant, pas trop vite de façon à éviter d’avoir des grumeaux dans la pâte. Une fois que tout est mélangé, c’est le moment de verser du rhum. Pour la dose, c’est selon votre goût. Vous pouvez y aller tranquillement avec 3-4 cuillères à soupe, car une fois cuit, on ne le sent plus beaucoup. Laisser ensuite reposer votre pâte pendant une heure minimum, 24 heures dans l’idéal.

Vient ensuite le moment de la cuisson. Commencez par beurrer les moules à cannelés. En ce qui me concerne, j’ai utilisé des moules en silicone, qui permet de les démouler plus facilement, mais j’ai également quelques moules métalliques que j’utilise toujours en complément. Petite astuce, faites fondre un peu de beurre dans une coupelle et utilisez un pinceau pour beurrer vos moules intégralement. N’hésitez pas à les placer ensuite quelques minutes au frigo afin de faire durcir la couche de beurre sur la totalité du moule. Il ne reste plus qu’à remplir les moules avec la pâte, un tout petit peu plus haut que les 3/4.

Après avoir préchauffé votre four, placez vos cannelés pendant 5 minutes à 250°, puis 40 à 50 minutes à 180°, selon le niveau de cuisson voulu. Le fait de cuire les cannelés à haute température au départ permet de créer la couche croustillante autour des cannelés. On m’a recommandé de placer les cannelés à cuire tout en bas du four, posés directement sur le bas du four. Je n’ai pas la raison exacte, mais la cuisson était plus réussie comme ça. En fonction de la cuisson voulue, sortez vos cannelés du four après 40 à 50 minutes. Évidemment, si vous faites des petits et des gros cannelés dans la même fournée, vous pouvez laisser les gros quelques minutes de plus.

Et voilà, c’est fait ! Bon appétit !

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cordon bleu maison jambon et mimolette

Cordon bleu maison jambon et mimolette

Ingrédients

  • escalope de dinde / veau
  • jambon blanc
  • mimolette
  • oeuf
  • chapelure
  • huile d'olive

Recette Express

  • étaler les escalopes
  • placer le jambon blanc et la mimolette
  • replier l'escalope et maintenir fermée avec un 1/2 cure-dent
  • battre un oeuf dans une assiette creuse et placer de la chapelure dans une autre assiette
  • passer le cordon-bleu dans l'oeuf, puis dans la chapelure
  • faire revenir quelques minutes les cordons-bleus dans de l'huile d'olive

Voilà quelques années maintenant que j’avais envie de faire des cordons-bleus maison. Je me souviens en avoir souvent mangé quand j’étais petit, puis lors de mes premières années de fac, mais à l’époque je les achetais tout fait par manque de temps et/ou d’une cuisine correcte. J’en ai donc profité pour me rattraper récemment, en improvisant une petite recette très simple (comme d’habitude ;) ), et qui a été une vraie réussite que j’ai déjà refait depuis, pour vous dire combien j’ai aimé…

En ce qui concerne la viande, il y a plusieurs possibilités. Le plus souvent, on utilise des escalopes de veau pour faire des cordons bleus, mais de mon côté, j’aime beaucoup le faire avec des escalopes de dinde, je trouve la viande plus tendre. A noter que sur les photos, vous pouvez voir que j’ai utilisé des escalopes achetées sous vide au supermarché, mais la deuxième fois, je suis passé voir mon boucher lequel a coupé et préparé les escalopes spécialement pour moi. N’hésitez pas à dire à votre boucher que c’est pour faire des cordons bleus ou à lui demander directement s’il peut vous « aplatir » les escalopes. Le mien l’a fait généreusement. Sinon, vous pouvez tout aussi bien le faire vous même, en plaçant l’escalope entre deux feuilles de papier cuisson et en utilisant à rouleau à pâtisserie pour l’aplatir.

Une fois que vous avez étalé vos escalopes, recouvrez-les de jambon blanc, puis de mimolette, avant de les replier. Afin de maintenir le cordon bleu fermé, j’ai utilisé un demi cure-dents planté à l’extrémité repliée. Préparez à côté une assiette creuse dans laquelle vous allez battre un œuf, et une seconde assiette avec la chapelure. Prenez ensuite vos cordons bleus et passez-les dans l’œuf puis dans la chapelure. Pour la cuisson, faites revenir les cordons bleus quelques minutes dans l’huile d’olive, en fonction de vos préférences de cuisson de la viande. Servez avec un peu de salade verte, et c’est parfait !

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pizza du samedi soir à l’Italienne

Pizza du samedi soir à l’Italienne

Ingrédients

  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 30cL d'eau
  • 2 c. à soupe d'huile d'olive bien fruitée
  • 10g de sel
  • 1 c. à soupe de miel
  • 2 c. à soupe d'herbes de Provence (thym et sauge) émiettés
  • 20g de tomates séchées
  • 20g d'olives

Recette Express

  • Couper les olives et les tomates séchées en morceaux
  • Mélanger la farine, le sel, la levure, les olives et les tomates
  • Former un puits et ajouter l'eau, l'huile d'olive et le miel
  • Mélanger le tout, puisque lorsque la pâte se densifie pétrir à la main pendant 10 min
  • Laisser poser 2 heures à température ambiante
  • Etaler la pâte à la main, et ajouter la garniture
  • Faire cuire à 200°C pendant 20 à 25 min

Chez moi, la pizza, c’est un peu une institution. Et par pizza, je parle bien sûr de pizza maison, et pas des pizzas toutes prêtes (même s’il y en a de très bonnes), ou de pizzas de chez le camion à pizza du coin (oui, dans le Sud on a des camions à pizza dans tous les villages, c’est une tradition, un peu comme les baraques à frites du Ch’Nord…). Bref, la tradition veut qu’on mange une pizza le dimanche soir, généralement au thon: une boule de pâte surgelée, une base classique tomates/mozza/olives, et on remplace le jambon par du thon, c’est très bon !

Cette fois là, on a fait la pizza le samedi soir. Et c’est moi qui m’en suit occupée. J’avais depuis longtemps envie de tester une recette de pâte à pizza trouvée chez Complètement Flou, qui vit à Milan, et proposait cette recette très sympa de pâte avec des morceaux de tomates séchées et olives: du miam en barre pour l’adoratrice de tomates séchées que je suis ! J’ai donc réalisé dans l’après midi cette pâte très facile à faire à la main, et le soir, nous avons dégusté la pizza (tomates, jambon, olive, mozzarella) en famille.

Le verdict a été général: la pâte est une tuerie. On s’est tous régalés, et la recette 100% maison a été approuvée. Et comme c’est relativement simple et rapide à faire, je referai cette pâte dès que possible !

Pour la pâte (une pizza pour 4 à 6 personnes), il vous faut: 500g de farine (j’ai pris de la farine blanche basique), de la levure de boulanger (j’ai pris de la levure en poudre c’est très bien allé), 30cL d’eau, 2 c. à soupe d’huile d’olive bien fruitée, 10g de sel, 1 c. à soupe de miel, 2 c. à soupe d’herbes de Provence (thym et sauge) émiettés, 20g de tomates séchées, 20g d’olives.

Commencez par couper en petits morceaux les tomates séchées et les olives. On peut mettre des olives séchées aussi, sinon des olives d’apéritif feront l’affaire.

Dans un grand saladier, mélangez la farine, la levure, les tomates et olives coupées en morceaux, et les herbes de Provence émiettées.

Formez un puits dans ce mélange, et ajoutez l’eau, le miel et l’huile d’olive.

C’est là que ça devient un peu plus sport (et que le saladier a mieux fait d’être grand sinon vous allez repeindre votre plan de travail). A l’aide d’une spatule/maryse, commencez à mélanger le tout. Lorsque la pâte commence à ressembler à de la pâte (et à coller un peu), il faut la sortir de son saladier. Ne faites pas comme moi: préparez votre plan de travail à l’avance (ie avant d’avoir les mains pleines de pâte qui pègue). Etalez un peu de farine sur une surface lisse (planche, plan de travail ou une plaque en silicone).

Sortez donc la pâte de son saladier, posez la sur la surface farinée, et pétrissez avec vos petites mains pendant 10 minutes. N’hésitez pas à rajouter de la farine au fur et à mesure, jusqu’à ce que la pâte soit moins collante.

Lorsque la pâte est bien malaxée, laissez la poser 2 heures dans un endroit pas trop froid et à l’abri des courants d’air. On peut laisser poser plus longtemps bien sûr…

Etalez votre pâte sur un plat allant au four (plaque); Pas besoin d’un rouleau à pâtisserie, ça marche très bien à la main en écrasant/étirant la pâte de manière régulière.

Préchauffez votre four à 200°C.

Pour la garniture, j’ai fait simple, mais vous pouvez mettre un peu ce que vous voulez ! Il vous faut: de la mozzarella (2 boules), du coulis de tomates (déjà cuisiné type sauce tomate basilic, mais vous pouvez très bien la préparer vous même avec de la chair de tomate nature), des olives, du jambon (cru et/ou cuit), du pesto, et des tomates séchées émincées.

Pour la sauce tomate, si vous voulez faire une sauce maison (ou compléter celle tout faite), il suffit de faire revenir à feu moyen pendant quelques minutes du coulis/chair de tomates avec des herbes de Provence, un peu d’huile d’olive et de l’ail pressé.

Etalez la tomate sur la pâte. Ajoutez la mozzarella en tranches, le jambon, les tomates séchées et les olives, puis un filet de pesto, et tout ce qui vous fera plaisir (ricotta, chèvre, tomates fraîches, basilic frais…).

Mettez au four à 200°C pendant 20 à 25 minutes (vérifiez la cuisson et l’aspect de la pâte).

C’est chaud, c’est fondant, c’est croustillant, c’est… bon. Voilà !

La recette pas à pas

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 1 of 1412345...10...Last »